1991

1991 : une grande année

Analyse :

1991 n’a qu’un seul tort: venir après le millésime 1990. S’il y en a un qui a été sous estimé, c’est bien celui-ci.
Il gela finement fin avril et le mois de mai fut relativement frais. La fleur partit avec beaucoup de retard sur la moyenne (début du mois de juin) et traîna en longueur. Le mois d’août fut marqué par de grosses grêles et de la pluie. Cependant, cette dernière fut bénéfique à la vigne. Les vendanges commencèrent fin septembre. Les degrés naturels étaient satisfaisants et l’acidité excellente. Les vins sont remarquablement équilibrés, certains 1991 rivalisent même avec l’année précédente.

Conseil de dégustation:

A laisser vieillir, bien qu’il soit buvable dès aujourd’hui.

 

Les vendanges en 1991 au Domaine.

Cette année-là dans le monde viticole…

Fête de la Saint Vincent Puligny-Montrachet.

Cette année-là dans le monde…

Signature du Strat 1 à Moscou, George Bush est élu homme de l’année par le Times Magazine, loi contre la non-discrimination à l’emploi voté aux USA, création du World Wide Web (www), JP Chevènement démissionne de son poste de Ministre de la Défense.

Décès de Serge Gainsbourg, d’Yves Montand et de Freddie Mercury. La chanson « Shoud I stay or Should I go? » des Clash est numéro 1 des ventes 9 ans aprés sa sortie (grâce à la publicité), Nirvana sort son album Nevermind. Pour Francis Cabrel: « tout le monde y pense », Michel Sardou a « le privilège » et REM chante « losing my religion ». Côté cinéma, le Silence des Agneaux de Demme remporte les 5 oscars majeurs (dont meilleur rôle masculin pour Anthony Hopkins), Terminator 2: le jugement dernier fait un carton au même titre que Robin des bois.

Retour a la liste des Millésimes